Communiqué Réseau Education Sans Frontières (RESF)

Régularisation pour les grévistes de la faim de Lille !
La loi doit changer !
Le Réseau Education Sans Frontières (RESF) exprime sa solidarité avec les grévistes de la faim de Lille et  réclame leur régularisation immédiate.
Des hommes et des femmes ont décidé de s’engager dans une grève de la faim : s’ils ont choisi cette forme extrême de protestation qui met leur vie en danger, la responsabilité en incombe avant tout aux pouvoirs publics et en premier lieu au Ministère de l’Intérieur.
Ignorant les avertissements des associations et des syndicats, le Ministère de l’Intérieur a publié le 28 novembre une circulaire dite de régularisation qui, si elle permet de régler quelques situations, n’apporte aucune solution à une majorité d’étrangers privés du droit au séjour et installés depuis longtemps sur notre territoire : familles sans enfants ou arrivées depuis moins de cinq ans, jeunes majeurs isolés ou coupés de leurs parents restés au pays, salariés contraints de travailler de façon non déclarée et soumis quotidiennement à l’exploitation patronale, etc... Des dossiers qui sont aujourd’hui plus difficiles à régler qu’hier dans des préfectures marquées par 10 ans de sarkozysme et qui invoquent la circulaire pour ignorer tout le reste !
A Lille, le préfet a opposé une fin de non recevoir aux revendications de régularisation des sans papiers grévistes de la faim, pire, il a organisé l’expulsion de deux d’entre eux vers l’Algérie malgré l’état de faiblesse dans lequel ils se trouvaient. Un tel comportement est indigne. Ailleurs les refus de séjour, les placements en rétention de pères de familles, de jeunes majeurs scolarisés ou l’ayant été, les expulsions continuent. Nous ne pouvons l’accepter.
Ce n’est pas la politique de justice et d’humanité, ni la volonté de respect des droits fondamentaux pour laquelle une majorité de français pensaient avoir voté.
RESF réclame
-       la régularisation immédiate des grévistes de la faim de Lille
-       un visa de retour pour les expulsés
-       le vote rapide d’une loi modifiant le CESEDA pour permettre la régularisation des étrangers qui sont installés sur notre sol et qui ont droit à une vie décente.

RESF régularisation solidarité Sans papiers

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

×