communiqué federation cgt organismes sociaux

Sécu - Salaires, Emplois, Conditions de travail 

 

Chacun peut le constater, le mécontentement grandit dans l’ensemble des organismes sur les questions de salaire et de conditions de travail, au regard des effets des suppressions massives d’emplois  qui se font durement ressentir sur les conditions de travail ; la mise en œuvre des fusions et regroupements d’activités provoque inquiétudes et malaises parmi le personnel. Il y a urgence à construire dans notre profession un mouvement social, puissant, rassembleur qui permette aux salariés d’agir pour exiger la prise en compte de l’ensemble de ses revendications, salaires, emplois, conditions de travail,  reconnaissance des qualifications.

En outre la mise en œuvre des COG, marquées, dans toutes les branches, par une volonté des caisses nationales et des pouvoirs publics de réductions budgétaires entraîne des baisses d’effectifs et se traduit par des diminutions insupportables de la masse salariale.

Les conséquences de ces politiques sont dramatiques pour le service public qui se dégrade fortement. Ces pseudos solutions, fermeture d’accueils physiques ou téléphoniques, heures supplémentaires, pressions insoutenables sur la productivité des agents conduisent à une remise en cause du service public inacceptable dont les allocataires les plus fragiles sont les premières victimes.

C’est dans cet esprit que la CGT condamne fermement les solutions préconisées par la CNAF pour résorber les retards dans les CAF.

La fédération l’affirme : il y a urgence à agir. Déjà la pétition unitaire pour les salaires signée massivement a contraint l’Ucanss à programmer une nouvelle réunion paritaire le 12 novembre et le ministère à nous recevoir le 21 novembre.

 

Dans les  CAF,  des actions locales pour l’emploi, les conditions de travail, la reconnaissance des qualifications, l’arrêt de fusions sont en cours, d’autres sont décidées d’ici la fin novembre avec un point fort national de grèves et de manifestations le 29 novembre, jour de la rencontre nationale des présidents des CAF à Deauville.

Sans attendre le résultat de l’entrevue du Ministre le 21 la fédération CGT proposera le 12 novembre à l’ensemble des organisations à l’initiative de la pétition nationale, une rencontre afin de préparer une journée de grève nationale.

 

La fédération CGT appelle les syndicats à :

         . Continuer à faire signer la pétition,

. Inviter les salariés à exprimer leurs revendications 

. Débattre avec les personnels des perspectives d’action  dans la profession dans les semaines à venir

         .Décider avec le personnel de faire du 20 novembre une journée d’actions, de grèves et de manifestations

Ajouter un commentaire